10 Signes Que Vous Deviendrez Quelqu’un

 

  • 10 signes que vous deviendrez quelqu’un

 

Article original

Indice : ce n’est pas qu’une question «d’intelligence», ou de travailler dur.

Chacun possède sa propre définition de ce que «rencontrer le succès», ou «devenir quelqu’un», signifie. Pour certains, il s’agit de se tenir sur scène et de faire le show devant des fans en délire. Pour d’autres, c’est de scotcher les lecteurs de leurs livres au moindre mot couché sur le papier. Ou pourquoi pas tenir une chaîne YouTube populaire dont le public dévoué suivrait avec hardeur la moindre de vos vlogs hebdomadaires.

 

Quelle que soit la définition, un facteur commun semble être d’affecter les gens en masse, par millions. Quand je dis affecter, je parle de les faire réagir émotionnellement.

 

Vous pourriez:

-les faire se sentir à l’aise et détendus,

-les inspirer,

-leur faire l’effet d’un Red Bull,

-les faire pleurer, ou

-les faire agir

Un principe qui existe en marketing et en comportement humain, c’est que les gens prennent des décisions conformément à leurs émotions, puis justifient ces décisions par la logique. On a beau vouloir être perçu comme rationnel et logique, chacun d’entre nous (même ceux qui jurent ne prendre leurs décisions que de manière scientifique) agit au final en fonction de ce qu’il ressent.

 

Devenir quelqu’un qui affecte des milliers ou peut-être des millions de personne, c’est être quelqu’un capable de se comporter d’une manière particulière (ou au moins d’en jouer le rôle). Ça sonne comme de la manipulation voir du contrôle mental, mais les célébrités et les personnalités qui apparaissent dans les médias le font tout le temps.

 

Peut-être allez-vous avoir envie de changer le monde. Vous arriverez peut-être à la conclusion que la meilleure façon d’y parvenir est d’arriver à influencer les gens par millions. C’est pourquoi j’ai compilé 10 traits en commun de personnes qui y sont parvenues.

 

1.Vous réfléchissez en années, pas en mois

 

On ne passe pas de l’anonymat total à la méga star du jour au lendemain. A l’exception des anomalies soudaines d’internet que l’on pourrait appeler «phénomène viral», (et encore ces dernières disparaissent toujours très vite si elles n’entretiennent pas l’étincelle), une réputation, ça prend des années à se construire.

 

L’entrepreneur Gary Vaynerchuck a dit un jour que si vous n’êtes pas capable d’investir deux ou trois ans dans votre projet, vos idées n’auront pas le temps de prendre de la vitesse.

 

De plus, de manière générale, les gens s’écoutent de moins en moins les uns les autres. La cacophonie des annonces, des publicités, des prospectus, tout ça devient de plus en plus fort. On se retrouve à devoir constamment ignorer ces tentatives incessantes d’obtenir notre attention, et plus personne ne s’entend.

 

Mais cela est une bénédiction déguisée, voyez-vous. Au fond, on recherche tous ces gens discrets dont les actions parlent plus fort que le reste.

Un message véritablement profond et réfléchis qui traverse tout le désordre environnant, c’est rare et difficile à trouver. Vous devez prendre le temps qu’il faut pour que votre message soit entendu. Quand ce sera le cas, alors les gens parlerons de vous.

 

2.Vous voyez l’importance de l’argent

 

Oui, vous avez bien entendu. Vous vous attendez sûrement à ce que je dise «vous n’êtes pas motivé par l’argent», mais non, il y a une raison valide pour laquelle je pense que l’argent est important dans le faire d’atteindre le succès.

 

Quel que soit l’angle sous lequel on regarde les choses, l’argent fait tourner le monde. On peut toujours espérer l’apparition d’une utopie un jour, mais il y a des règles auxquelles on ne peut pas échapper dans notre réalité.

 

Je ne dis pas qu’il faut se lancer avec comme seule idée en tête de faire payer pour tout ce que l’on crée. La philanthropie a un rôle a jouer. Mais malgré tout, il faut avoir des moyens pour faire un impact.

 

Pour devenir quelqu’un, il faut affecter des millions de gens. Pour faire ça, il faut produire quelque chose qui apporte de la valeur à leur vie. Et aussi étrange que ça puissent paraître, pour qu’ils matérialisent cette valeur à leurs yeux, il faut que les gens dépensent de l’argent dedans.

 

La taille et l’échelle du problème que vous résolvez détermine quelle quantité d’argent vous pouvez obtenir. Cette échelle est aussi ce qui détermine à quel point vous contribuez à la vie des gens. Alors ne soyez pas timide envers l’argent. De cette manière vous serez en mesure d’aider plus de personnes.

 

3.Vous accordez sincèrement de l’importance aux gens que vous comptez affecter

 

Ce point tient de l’évidence. Même si des millions de personnes achète vos produits, vous lisent ou vous écoutent, il faut voir chacun d’entre eux comme un individu. Vous avez une idée claire de qui est votre client typique ou votre fan moyen, vous pouvez citer leurs peurs et leurs espoirs, et vous savez ce qu’ils attendent de vous.

 

En marketing, on appelle cela un avatar. Toute personne cherchant à toucher un grand nombre de personne devrait mettre à profit ce concept.

Le contenu que vous créez ne sert à rien si vous ne savez pas à qui il est destiné.

Les gens ne vont pas vous soutenir juste parce que vous faites quelque chose de cool. Ils vont vous soutenir parce que vous prêtez attention à ce qu’ils veulent, et que vous essayez de résoudre leurs problèmes d’une manière dont vous seul êtes capable.

 

Les créateurs et les entrepreneurs doivent accepter ce genre de responsabilité. Au moment où vous décidez de devenir quelqu’un, vous devez vous rendre compte que les gens vont vous placer sur un piédestal.

Les gens les admirent et aspirent à devenir comme eux, parce que les créateurs prennent soin d’eux. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est un prix à payer quand on travaille à grande échelle.

 

4.Vous vous concentrez sur les tâches qui pèsent lourd

 

Dans un travail à temps plein, une heure de travail équivaut en moyenne à 20 ou 25 euros. Mais dans les faits, on n’est pas toujours au même niveau de productivité à chaque heure, et donc certaines heures auraient une «valeur réelle» plus élevée que d’autres.

 

Quelqu’un pourrait arriver au boulot encore à moitié endormi. Il ou elle prend son café du matin, et d’un seul coup, BOOM, sa productivité augmente. Sa valeur horaire passerait alors à quelque chose comme 50 ou 100 euros l’heure, et cela fluctuerait en permanence.

 

Sans même parler du salaire réel, la «valeur» d’une heure de travail de quelqu’un comme un chirurgien, un avocat, ou un haut directeur peut être considérée comme plus élevée. Leur travail implique des choses qui sont plus complexes, plus chères, et/ou d’une très grande valeur.

 

Si vous obtenez une influence globale et touchez un public énorme, la valeur de votre action dépasse tout ça, au point d’en devenir potentiellement inestimable !

 

Pour réussir à se forger un nom, il faut se concentrer sur le haut de l’échelle, sur les actions dont l’impact est extrêmement vaste, celles dont la «valeur» est maximale. Il faut arriver à déléguer les plus petites tâches à quelqu’un d’autre.  Celui qui essaye de tout faire et dépense de l’énergie dans tous types de travaux, y compris les tâches mondaines dont la «valeur» et l’impact est très bas, ne s’en sortira pas.

 

Certaines personnes ont peur que personne d’autre ne soit capable de faire ce qu’ils font aussi bien qu’eux. Devinez quoi ? Ils ont raison. Personne d’autre n’y arrivera. C’est ça d’être une personne influente.

 

5.Au lieu de «oui», vous cherchez plutôt des «non»

 

L’entrepreneur John Westenberg a écrit récemment un article qui parlait d’apprendre à aimer le mot «non». La société a tendance à fonctionner de manière fluide quand tout le monde est d’accord. Le conflit est généralement vu comme une mauvaise chose.

 

Tout dépend de l’échelle. Je reconnais volontiers qu’un accord est quelque chose qui renforce les mailles de la société. Un cessez-le-feu est un accord entre deux nation en guerre dans l’optique d’arrêter le combat. Un accord commercial peut résoudre des problèmes qu’une entreprise n’aurait pas réussi à régler par elle-même.

 

Cependant, pour atteindre ces accords, il a sans doute fallu passer par plusieurs «non».

 

La vérité, c’est que les négociations n’ont pas encore commencé tant que vous n’avez pas entendu le mot «non».

 

Il y a des gens qui ne sont pas capables de s’engager pleinement ni dans une réponse positive ni négative. Ces gens ne vous seront pas utiles. Les gens qui répondent oui à tout non plus : en général, ils ont quelque chose à cacher.

 

Quelqu’un qui possède quelque chose que vous désirez et qui souhaite obtenir quelque chose de vous va dire «non».  Ils vont parlementer et essayer de trouver un terrain d’entente, ainsi les deux camps finissent par obtenir ce qu’ils veulent.

 

Alors gardez l’œil ouvert pour les gens qui vous diront «non».

 

6.Vous progressez toutes les semaines

 

Mon confrère James Altrucher a écrit un plus tôt cette année un article qui suggérait que les gens s’améliorent d’1% par jour. J’y ai répondu avec un article que j’ai titré «52 façons de rendre la vie 68% plus satisfaisante».

Pourquoi 68% ? Eh bien parce qu’après avoir fait le calcul, un progrès d’1% non pas par jour, mais par semaine, donne au final 68% en un an, ce qui n’est pas mal du tout. Si vous êtes capable de carrément progresser d’1% par jour, tant mieux pour vous. Moi je n’ai pas pu, j’aurais fini plus qu’exténué. Carbonisé, on pourrait dire.

 

Les personnes qui atteignent le succès sont en croissance constante. Le terme est assez trompeur : il n’y a pas vraiment de point fixe que l’on «atteint». On continue juste de grandir. On fait des choses qui nous font peur, on fait des des choses qui donnent du sens à notre vie, et l’on choisi ses propres souffrances et épreuves.

 

Comme je l’ai mentionné tout à l’heure, personne ne passe «de zéro à héros» du jour au lendemain. Même si vous y parveniez, ce n’est pas quelque chose de souhaitable. Il y aurait quelque chose qui ne va pas. Ce serait comme si vous aviez triché, envers le système, mais aussi envers vous-même.

 

C’est pour cette raison que j’ai pris l’habitude d’écrire un petit article de 100 mots chaque jour, avec une page web dédiée sur Medium. Non seulement de nombreuses personnes peuvent y trouver de l’inspiration, mais c’est aussi une excellente façon de grandir intérieurement et d’améliorer de manière exponentielle sa capacité à écrire.

 

7.Vos cinq amis les plus proches ont de l’influence

 

Les personnes dont vous vous entourez constituent ce qui vous compose.

Bien sûr, vous êtes chacun votre propre individu, mais on partage de nombreux rituels, habitudes et hobbies avec ses amis proches. «Qui se ressemble s’assemble», après tout.

 

Si vous ne faites pas l’effort de devenir proche avec des gens qui sont plus «grands» que vous, vous n’arriverez pas au même niveau qu’eux.

 

Personne ne devient une star à lui tout seul.

Cet élément est sans doute le plus difficile, celui qui peut faire le plus mal. Même si vous avez des amis qui vous suivent depuis toujours, si ce que vous cherchez c’est d’atteindre le sommet, vous allez peut-être devoir réduire votre investissement dans votre amitié.

Je veux dire, il n’y a pas besoin de couper les ponts. L’idéal, ce serait que votre ami de longue date ait lui aussi une ambition et un rêve similaire au vôtre, auquel cas vous vous épaulerez mutuellement. Cependant, les gens sont tous différents et ce serait égoïste d’embarquer dans votre rêve un ami qui ne partage pas votre vision des choses.

 

Apprendre à connaître des gens qui ont déjà un public est la seule forme de raccourci qui existe. Ils sont déjà influents, alors en parlant de ce que vous faites à leurs fans, ils vous donnent un sacré coup de boost.

 

Mais évidemment, puisqu’on parle ici de véritable relation amicale et pas de partenariat froid et impersonnel, vous devenez être honnêtes dans vos interactions, et bien faire attention avec quel genre de personnes vous tissez des liens. Tellement de gens se retrouvent dans de mauvais cercles puis se demandent, plus tard, comment leur vie a pu devenir ce qu’elle est maintenant.

 

8.Les gens tentent souvent de vous dissuader

 

Il s’agit des gens qui tiennent les plus à vous : vos amis et les membres de votre famille.

Ils ne veulent pas que vous vous blessiez, que vous gâchiez du temps ou de l’argent, ou que vous finissiez désillusionnés.

 

Leurs intentions sont bonnes, mais prenez ce qu’ils disent avec un grain de sel. La plupart, voir l’intégralité d’entre eux n’ont jamais fait ce que vous essayez de faire. Ils vous regardent de leur cocon chaud et sans danger, pendant que vous êtes sur la ligne de front.

 

Il recherche ce qui est familier et rassurant, tandis que quelque chose dehors vous invite à contempler l’abysse de l’inconnu. Il ne vous effraie pas le moins du monde. Au contraire, vous avez envie d’y sauter à pieds joints.

 

Si les gens essayent de vous faire renoncer au chemin que vous avez choisi, c’est un excellent signe.Ça veut dire que vous êtes sur la bonne voie.

 

On ne devient pas quelqu’un en faisant des choses normales. Les choses normales ont des limites normales. Les choses inhabituelles qui n’ont pas de limite visibles sont excitantes. Elles sont aussi effrayantes pour les gens qui aiment la sécurité de la norme.

 

Pour vous, les sentiers battus ne vous mèneront pas bien loin. Il vous faudra trouver un mentor, quelqu’un qui a emprunté cette même voie, qui a lui aussi entendu toutes la négativité, et qui a quand même triomphé. Mais si vous n’avez pas quelqu’un comme ça autour de vous, alors les tentatives de vous décourager provenant des gens normaux sont un bon repaire.

 

9.Vous vous concentrez sur le problème, pas sur le produit

 

Si vous voulez avoir du succès, quel que soit le domaine, voici l’ordre des trois «P» à retenir :

 

Problème > Personnes > Produit

 

Quoi que vous essayiez d’accomplir, si vous vous focalisez sur le problème à résoudre, le besoin à combler, alors vous réussirez.

 

Ce conseil tient du sens commun, mais de nos jours, même avec les informations et le recul que l’on peut obtenir sur les pensées et les émotions humaines, il y a toujours des gens qui «tombent amoureux» de leurs propres idées et en oublient les gens dont ils essayaient de résoudre les problèmes.

 

Vous n’avez pas besoin d’avoir toutes les réponses. En fait, avoir l’humilité de demander aux personnes qui vous soutiennent ce qu’elles veulent peut faire grandir encore davantage leur appréciation pour vous.

 

Presque personne n’a le courage d’être authentique et humain. C’est ce qui cause leur perte. Osez poser les questions nécessaires pour comprendre les besoins des gens, et ils vous le rendront.

 

10.S’enraciner vous effraie

 

Je ne sais pas vous, mais m’imaginer être toujours au même endroit qu’aujourd’hui dans 10 ans me terrifie. Être «personne» alors que j’aurais pu être «quelqu’un» me terrifie. La peur provient des mots «aurais pu».

 

Si vous êtes comme moi, on vous a sûrement déjà dit plusieurs fois que vous avez du potentiel. C’est à quel point vous croyez en cette affirmation qui détermine qui vous voulez devenir.

 

Regardons les choses en face : nous avons tous du potentiel. Nous sommes tous uniques, mais nous ne sommes pas spéciaux, ou différents. Il est possible de devenir quelqu’un, mais c’est l’intensité avec laquelle on désire devenir cette personne que nos actions et notre futur prennent forme.

 

Croyez-le ou non, certaines personnes se contentent de simplement rêvasser de ce que leur vie pourrait être. Ils reçoivent un peu d’adrénaline grâce à leur imagination, puis ils retournent jouer à Candy Crush et détourner leur attention de la médiocrité de leur vie. C’est fou, non ?

 

La pire chose que je puisse imaginer, ce serait de me réveiller un matin et de me rendre compte que j’ai 43 ans, deux enfants qui ne pensent plus que leur papa est le meilleur du monde, et une femme qui s’est résignée au fait qu’elle a choisi le mauvais partenaire.